Hypnothérapie pour les enfants : quelle efficacité?

Hypnothérapie pour enfant

Publié le : 19 mai 20216 mins de lecture

Contrairement aux préjugés, l’hypnose n’est pas restreinte à l’univers du spectacle. Celui où le magicien endort instantanément un groupe de personnes devant les yeux ébahis des spectateurs. Les techniques utilisées en hypnothérapie visent à faire appel à l’imagination et à la force de l’inconscient pour guérir un certain nombre de souffrances que ce soient des tocs, des angoisses, des addictions, ou des carences comme le manque d’estime de soi. Un enfant peut être amené à souffrir comme un adulte ce qui peut l’amener parfois à rencontrer des difficultés d’apprentissage et à se replier sur lui-même ou au contraire faire preuve d’agressivité. L’ hypnose est une manière innovante de lui venir en aide. D’autant qu’un enfant, de par sa capacité d’imagination, est particulièrement réceptif aux suggestions hypnotiques. 


Qu’est-ce que l’hypnose pour les enfants ?

L’hypnothérapie utilise des techniques basées sur le regard, les mots, la voix et parfois le toucher pour aider une personne à entrer dans un état modifié de conscience. Ces techniques dites de suggestion sont rigoureusement les mêmes pour un enfant.

L’état modifié de conscience n’est pas le sommeil. Un enfant sous hypnose peut garder les yeux ouverts, entendre ce qu’on lui dit et même bouger. Il va en réalité se trouver dans un état de réceptivité plus important ce qui va lui permettre d’accéder à son inconscient dans le but de mobiliser ses ressources et de trouver des solutions pour résoudre ses blocages ou apaiser ses souffrances. Car l’inconscient est comme une boîte bien cachée qui contient tous nos automatismes et créent nos peurs irraisonnées. 

L’hypnothérapie s’appuie beaucoup sur l’imagination. Elle a une dimension onirique et créative forte. C’est donc une pratique bien adaptée aux enfants car elle pourra passer par le jeu et faire appel à leur imaginaire avec des histoires. Ainsi un enfant qui manque de confiance en lui pourra par exemple s’identifier à un personnage de héros pour renforcer sa capacité à s’affirmer.  

Après quelques séances, l’enfant aura même la capacité à réactiver l’hypnose pour l’ancrer encore davantage grâce à des enregistrements à écouter quand il en éprouve le besoin.


Quelles sont ses particularités pour le traitement des enfants ?

Dans le cadre de l’hypnothérapie pour les enfants, une séance peut durer de 30 minutes à 1 heure. Afin qu’elle se déroule le mieux possible et qu’elle puisse apporter ses bénéfices, elle devra se dérouler dans les parents. En effet, le stress éventuel pourrait perturber la séance. Par ailleurs, il est crucial que l’enfant puisse trouver seul ses ressources sans être influencé par une personne de l’extérieur. 

Rassurez-vous, une première séance aura permis de faire connaissance avec le thérapeute avant de laisser votre chérubin seul avec lui. Cette séance a pour but de connaître l’environnement familial de l’enfant, d’amorcer le dialogue avec lui et de lui proposer déjà quelques jeux pour préparer la suite. 

Il n’y a pas d’âge pour emmener votre enfant suivre une séance d’hypnothérapie. Il est possible d’emmener un nourrisson pour le préparer par exemple à un acte médical mais aussi un enfant dès 3 ans et jusqu’à l’adolescence. Suivant l’âge, le thérapeute s’adapte. Un enfant de 4 ans bouge beaucoup et a une faculté d’attention limitée. Il s’agira donc de proposer des contes ou des petits jeux très courts mais aussi des manipulations de matières ou encore des exercices de respiration pour favoriser le ressenti corporel.

Dès 6 ans, un enfant est capable de raisonner ce qui permettra de suivre une séance plus classique avec des résultats renforcés. 

Parmi les techniques employées avec un enfant il peut y avoir : 

  • le jeu avec des légos, des objets ou des matières spécifiques comme de la pâte à modeler

  • le dessin

  • les exercices corporels 

  • les jeux d’imitation ou de projection


Quelles pathologies peuvent être soignées grâce à l’hypnose ?

Que la souffrance soit physique ou mentale, que les soucis soient des petits blocages au quotidien comme des phobies, l’hypnothérapie est susceptible d’apaiser et de faire disparaître un large panel de maux comme :

  • l’énurésie (le pipi au lit récurrent)

  • le manque d’estime de soi qui peut être manifestée par de la dyslexie, de la dyspraxie, de la dysorthographie ou non

  • les phobies

  • les cauchemars et les insomnies

  • les troubles de gestion des émotions (tristesse, angoisse, timidité ou colère excessive)

  • les conséquence du TDHA (manque de concentration, stress, agitation)

  • les profils hauts potentiel

  • les troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie 

Plan du site